Okhla

Le petit "landerneau" du waste to energy en Inde ne parle que de ça. Les médias généralistes se font eux plutôt l'écho des contestations populaires et environnementales. Les tenants de la méthanisation y voient une nouvelle preuve que l'incinération des déchets est une catastrophe écologique et ne résout rien en profondeur. Les partisans pragmatiques de l'incinération espèrent démontrer que l'Inde est capable elle aussi de générer du courant en brulant ses déchets ! Nous mêmes nous en faisions l'écho la semaine dernière !

Et pour cause... Fin 2011, à Oklha, près de la capitale indienne, la première "vraie" centrale de waste to energy indienne à partir de déchets municipaux devrait voir le jour. Un peu moins de 1000 centrales de waste to energy utilisent les déchets municipaux dans le monde. En Inde, on en compte 8, pour une puissance installée de... 22,5MW !  Cette capacité pourrait être doublé par le projet de Okhla, qui rentrera dans la liste des 10 plus gros projets asiatiques.

 

Ce projet a été initié en 2005 par le gouvernement de Delhi et le mastodonte IL&FS. Il a été repris par Jindal dans le cadre d'un "special purpose vehicle" monté pour l'occasion (TOWMCL). Il s'étale sur 15 acres de terrain, et aura coûté plus de 2 milliards de roupies (plus de 30 millions d'euros). Son financement a été assuré par Axis Bank. Le retour sur investissement est rendu possible par une subvention du MNRE (Ministry of New and Renewable Energy) en capital, la revente du courant au travers d'un accord de 25 ans avec Rajdhani Power Limited, la revente des "by products" (plastiques, aluminium, métal, cendres issues de la combustion et l'espérance de dégager 2,6 million de crédits carbone dans les 10 ans. D'après les promoteurs, un effort important a été conduit pour aboutir à une centrale "zero waste". 

 

Ce projet est également un atout important pour Delhi, relativement mal dotée en vent et en soleil, mais qui se doit comme tous les autres Etats en Inde de disposer d'un minimum d'énergies renouvelables dans son mix énergétique.